Formation à la « Gestion civilo-militaire des crises extérieures »

Imprimer

 

 

 

 

Objectifs et cible

Face à la complexité des crises internationales actuelles, il apparaît nécessaire d’accompagner la réflexion permettant de favoriser « des stratégies réunissant l’ensemble des instruments diplomatiques, financiers, civils, culturels et militaires, aussi bien dans les phases de prévention et de gestion des crises proprement dites, que dans les séquences de stabilisation et de reconstruction après un conflit » (Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale - 2008).

Dans le cadre de ses missions de formation aux questions de défense et de politique étrangère, l’Institut des Hautes études de défense nationale organise, depuis 2010, des stages de formation à « la gestion civilo-militaire  des crises extérieures ».

Il s’agit surtout de répondre aux besoins des principaux acteurs, présents dans les capitales ou sur les sites de crises, en leur donnant des clés d’accès aux outils et structures existant en matière de gestion des crises extérieures, de faciliter la compréhension de leur mode de fonctionnement et de montrer la synergie pouvant résulter de leur partenariat et de la coordination civilo-militaire.

Ces stages sont destinés aux cadres, civils et militaires, des ministères, administrations, organisations publiques ou privées,  entreprises et organisations internationales (étatiques ou non étatiques), ayant ou pouvant être conduits à exercer des responsabilités dans la gestion des crises extérieures, de la phase de prévention à la phase de reconstruction (qu’elles soient de nature politique ou consécutive à une situation de catastrophe naturelle).

 

Union européenne et crises extérieures

  • Stage IHEDN-CESD des 7, 8 et 9 octobre 2013 à Bruxelles :
    « Gestion civilo-militaire des crises extérieures et Union européenne »

Une quarantaine de participants, issus des états-membres de l’Union européenne, dont une dizaine de français, ont suivi cette session de trois jours à Bruxelles, organisée par l’IHEDN dans le cadre du Collège européen de sécurité et de défense (CESD).

Le général (2S) de Kermabon, conseiller spécial PSDC auprès du secrétaire général exécutif du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), a ouvert ce stage lundi 7 octobre : il a présenté l’état des lieux et les enjeux de ce sujet d’actualité, lançant une première journée consacrée aux acteurs institutionnels et de terrain des missions civilo-militaires de l’Union européenne ; M. Pisani (CROC, SEAE) a présenté les acteurs et la coordination de gestion de crises de l’UE, M. Lintern (CMPD, SEAE) a abordé les synergies civilo-militaires, et Mme Loeser (CPCC, SEAE) a détaillé le déploiement rapide dans la gestion de crises par l’UE ; le financement des missions a ensuite été présenté par le commissaire en chef Pourque (CPCO, EMA) ; enfin, deux exposés de missions de l’UE ont permis d’illustrer le sujet : Eucap Nestor par l’amiral (2S) Launay, et EUTM Mali par le général de brigade Lecointre, tous deux encore il y a peu à la tête de ces missions.

Consacrée à l’Approche globale, la deuxième journée a été ouverte par le général de corps d’armée Rouby, chef de la représentation militaire française auprès de l’UE et de l’OTAN ; différents intervenants en ont ensuite décliné les aspects : le général (2S) Ganascia (DCAF) et M. Girard (DGM, MAE) pour la réforme du secteur de la sécurité (RSS), le colonel Ancelin (chef de corps du CIAE, armée de Terre) pour les actions civilo-militaires, Mme Pantz (avocat général auprès de la Cour d’appel de Paris) pour le soutien à la gouvernance et à l’état de droit ; enfin, monsieur l’Ambassadeur Bramdeo (représentant permanent de l’Union africaine auprès de l’UE) et M. Boinet (président de l’ONG Solidarités international) ont présenté le partenariat des organisations internationales et non gouvernementales avec l’UE.

Particulièrement axée sur la reconstruction, la matinée du 9 octobre vit intervenir Mme Ionete (DG Dev. Co., Commission européenne) et M. Perez (DG Echo, Commission européenne) sur l’aide humanitaire et l’aide au développement fournies par l’Union européenne ; le Médecin général inspecteur Godart (directeur central adjoint du Service de santé des armées) présenta l’aide médicale aux populations et le soutien au rétablissement du système de santé dans une situation post conflit.
Enfin, M. Dulière (division plans de défense et opérations, secrétariat international de l’OTAN) a abordé l’approche de la gestion de crise par l’OTAN.

Date du prochain stage UE : 14, 15 et 16 avril 2014

 


 

Stage de sensibilisation

Pouvoirs publics, entreprises privées et communication dans la gestion des crises extérieures : 5 et 6 février 2013

Le général de corps d’armée Jean-Marc Duquesne, directeur de l’IHEDN, a prononcé le discours d’ouverture devant une quarantaine de participants, issus de la fonction publique, des trois armées ou du monde de l’entreprise, rassemblés pour cette session de deux jours à l’Ecole militaire. Puis le préfet Jean Dussourd, lors d’une conférence introductive, a présenté le concept de gestion civilo-militaire des crises extérieures.  M. Marc Fonbaustier, Sous-directeur au Centre de crise du Quai d’Orsay, a ensuite décrit son fonctionnement. Enfin, pour terminer cette matinée, M. Jean-Michel Chéreau, directeur de la protection du groupe Areva, s’est exprimé sur la communication de crise.

 

  

Le GCA Jean-Marc Duquesne

Le préfet Jean Dussourd

L’après-midi, M. Frédéric Gallois, ancien chef du GIGN et actuel directeur général de Gallice Security est intervenu sur  le rôle des entreprises privées de sécurité dans les crises extérieures. M. Emmanuel de Dinechin, fondateur d’Altai Consulting a ensuite présenté les possibilités de développement commercial dans un environnement en crise. M. Michel Casals, président de la Chambre de commerce franco-libyenne a ensuite évoqué la reconquête d’un marché dans l’après-crise avec l’exemple de la Libye.

 La deuxième journée a débuté avec M. Xavier Graff, directeur de la gestion des risques du groupe Accor, sur les stratégies de gestion des crises dans le secteur privé. Mme Natalie Maroun, directrice du développement de l’Observatoire international des crises, est ensuite intervenue sur les stratégies de communication dans la gestion de crise. M. Dominique Derda, grand reporter à France 2,  a évoqué enfin le rôle des médias et de la communication dans la gestion des crises extérieures, en prenant notamment l’exemple très actuel de la crise au Mali. La dernière conférence a été dédiée à l’analyse d’un cas concret, avec le général Hautecloque-Raysz, commandant la 2e Brigade Blindée, qui a dressé un bilan de la gestion civilo-militaire de la crise afghane, avant que le préfet Joël Bouchité, Directeur adjoint et Secrétaire général de l’IHEDN, prononce pour finir le discours de clôture.

Date du prochain stage de sensibilisation : 8 et 9 avril 2013

 

Stage de sensibilisation à la gestion civilo-militaire des crises extérieures : les stratégies sectorielles, DDR, RSS – 8 et 9 avril 2013 :

Ce stage a rassemblé un auditoire issu d’entreprises ou d’ONG et également de plusieurs ministères : Défense, Intérieur, Affaires étrangères ou Santé. Le préfet Joël Bouchité, directeur adjoint et secrétaire général de l’IHEDN a prononcé le discours d’ouverture, avant de laisser la parole aux conférenciers.

 

 

En Introduction, le capitaine de vaisseau Xavier Mesnet, sous-directeur « prospectives et concepts » au Centre interarmées de concepts, de doctrine et d’expérimentations (CICDE), a analysé le concept de l’approche globale. Le lieutenant-colonel Fabrice Clée, commandant le Groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM), s’est ensuite exprimé sur la coopération civilo-militaire en situation de crise. Le colonel Philippe Susnjara, du Centre de planification et de conduite des opérations de l’Etat-major des armées, a ensuite présenté le mécanisme d’une opération d’évacuation de ressortissants français à l’étranger lors d’une crise, illustré par de nombreux exemples récents.

L’après-midi, M. Bernard Rabatel, Avocat général à la Cour d’appel de Lyon, a évoqué le soutien à la gouvernance et à l’Etat de droit, avec l’exemple du Kosovo. Puis, M. Alain Boinet, directeur de « Solidarités International » est intervenu sur le rôle particulier des ONG dans la gestion de crise. Pour terminer cette première journée, M. Renaud Girard, grand reporter au Figaro a traité la question des medias et de la communication dans la gestion de crise.

Le lendemain, M. Guillaume Cruse, de l’Agence française de développement, est intervenu sur le soutien au développement comme outil de gestion des crises. M. Charles Girard, du Ministère des Affaires étrangères et européennes, a décrit le concept « Désarmement, Démobilisation, Réintégration » (DDR). Le général (2S) Henri Roure, fondateur de l’ONG « ECI » a ensuite fait un retour d’expérience sur les applications DDR dans les pays en crise.

Les auditeurs ont pu enfin entendre le général (2S) Bernard Bélondrade,  expert auprès du Centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF) de Genève, sur la Réforme du secteur de sécurité (RSS).  Le général Didier Quenelle, sous-directeur des compétences à la Direction générale de la Gendarmerie nationale, lui a succédé pour évoquer l’exemple afghan, en matière de RSS.

Date du prochain stage de sensibilisation à Paris: 11 et 12 février 2014

 

Stage de spécialisation

Stage de spécialisation à la gestion civilo-militaire des crises extérieures : 12 et 13 décembre 2012

Les 12 et 13 décembre 2012, un stage de spécialisation, d’exercices pratiques et de mises en situation, a rassemblé à l’Ecole militaire trente cadres civils ou militaires, provenant d’horizons divers mais tous concernés par la gestion des crises extérieures. Répartis en deux groupes, ils ont pu en profiter pour confronter leurs approches et échanger sur ce sujet.
Ainsi, la première journée, ils se sont intéressés à deux crises passées : l’exercice « Catastrophe naturelle  - Haïti » a été présenté et encadré par le Préfet Jean Dussourd et M. Christophe Quentel du Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE); l’exercice « Côte d’Ivoire », a ensuite été présenté et encadré par le lieutenant-colonel Cédric Mermet, de l’Etat-major de la 2e Brigade Blindée et M. Sylvain Charrier, du Centre de crise du MAEE.
La seconde journée a été consacrée à l’étude d’une crise fictive, présentée et encadrée par Mme Louise Avon, ancienne ambassadrice et ex-directrice déléguée de l’Agence française de développement (AFD), le Général (2S) Ganascia et le Lieutenant-Colonel Stéphane Uséo de l’État-Major Inter-Armées de Force et d'Entrainement (EMIA/FE) de Creil.
Les deux groupes ont ainsi pu comparer leur point de vue et confronter leurs analyses, en bénéficiant du retour d’expérience d’acteurs ayant réellement participé à la résolution de crises récentes.

Date du prochain stage de spécialisation à Paris  : 3 et 4 juin 2014 

 

Premier trimestre

Stage « spécialisation » (exercices pratiques) -  5  et  6  juin  2013  :

Premier jour :

  • Un exercice sera proposé aux stagiaires, élaboré à partir d’un scénario de catastrophe naturelle.
     
  • Les animateurs du stage présenteront la crise et énonceront trois problématiques. Les stagiaires, répartis en deux comités, travailleront sur ces problématiques et proposeront leurs solutions. Au cours de la restitution des travaux, la confrontation entre les réponses apportées par les comités et celles proposées par les animateurs du stage sera à la base des discussions, débats et conclusions.
     

Second jour :

  • Même schéma que le premier jour, mais avec un scénario de conflit

Ces deux journées seront animées par de hauts responsables civils ou militaires.

 

Deuxième trimestre

Gestion de crise et union européenne

- Du 7 au 9 octobre 2013

Sensibilisation au concept de " Gestion civilo-militaire des crises extérieures "

- Du 5 au 6 novembre 2013

Stage « spécialisation » (exercices pratiques)

 

 

Modalités d’inscription

 

Nous contacter

Courriel : gestioncivilomilitairecrisesexterieures@ihedn.fr
Tél : 01 44 42 81 04

Situation géographique
École militaire
1 place Joffre, 75007 PARIS
Métro : École Militaire

Adresse postale
IHEDN
1, place Joffre
75700 PARIS SP 07