Les sessions régionales « Politique de défense »

Imprimer

Le but que se fixent les sessions en région est de permettre aux auditeurs d’approfondir leurs connaissances en matière de Défense par l’étude en commun des grands problèmes qui se posent en ce domaine.

Elles comportent, comme la session nationale, des conférences, des visites et des travaux de comité sur les aspects militaires et non militaires de la Défense.

 

Public

Certains candidats, et notamment ceux qui habitent la province, ne peuvent, en raison de leurs obligations, suivre les sessions nationales à Paris.

Aussi depuis 1954, l’Institut organise dans toutes les régions de France, y compris dans les départements et collectivités d’outremer, des sessions plus condensées dans le temps au rythme de 4 par an.

 

Objectifs

Organisme de formation,  l’Institut a pour mission de "développer l’esprit de Défense" et de "sensibiliser aux questions internationales".

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la stratégie de sécurité nationale que la France avait adoptée dans Livre blanc de 2008 et confortée dans le dernier Livre blanc de 2013 dont l’objectif est d’apporter des réponses à l’ensemble des risques et menaces susceptibles de porter atteinte à la vie de la Nation.

L’adhésion du pays est la condition de l’efficacité de cette stratégie novatrice.

Aussi l’Institut se penche-t-il sur les questions de défense, de politique étrangère et de relations internationales, mais aussi sur toutes les questions relevant de la politique d’armement et d’économie de défense ainsi que d’intelligence économique. Ces sujets touchent tous les citoyens, acteurs du secteur public comme du secteur privé, appartenant au milieu militaire comme au milieu civil. L’Institut, à travers ses différentes actions de formation, est donc au cœur de la construction de la résilience et fonde son projet pédagogique sur une approche globale de ces problématiques et un recrutement mixte et diversifié, générateurs d’un débat fécond et ouvert.  Dans ce cadre, le but que se fixent les sessions régionales est de permettre aux auditeurs d’approfondir leurs connaissances par l’étude en commun des grands problèmes qui se posent en ce domaine.

Les sessions régionales comportent, comme la session nationale « Politique de défense », des conférences, des visites et des travaux de comité sur les aspects militaires et non militaires de la défense.

 

Contenu pédagogique

Les activités se déroulent sur 4 périodes de 4 jours de travaux, répartis sur 6 semaines, suivis ensuite de 2 journées de clôture. Les lundis sont libres afin de permettre aux auditeurs de répondre à leurs engagements professionnels. Une session régionale alterne :

  • des conférences (de 15 à 20 interventions) ;
  • des visites d’installations militaires et d’établissements civils concernés par la défense (de 3 à 5 visites) ;
  • des séances de travail en comité (une quinzaine de séances).

Les auditeurs sont répartis en comités d’environ 12 membres. Les thèmes étudiés sont directement déclinés du thème central fixé à l'IHEDN par le Premier ministre.

 

Une session régionale s’articule autour de 3 séquences :

  • La première, d'une durée de 2 semaines (semaine de 4 jours du mardi au vendredi), est consacrée à l’étude de l’environnement géostratégique et à la problématique militaire de la France. Ordinairement, la deuxième semaine est consacrée à un "séminaire" dans un lieu particulier.
  • Puis, après une semaine d'interruption, une deuxième phase de deux semaines (semaine de 4 jours du mardi au vendredi), entrecoupée d'une semaine libre, est orientée vers les questions de défense  et de sécurité nationale.
  • Enfin, après une interruption pouvant aller jusqu'à trois semaines, la troisième séquence, répartie sur deux jours, est consacrée à la restitution des études menées au cours de la session.

 

 

Modalités de participation

Une session régionale comprend 80 auditeurs environ,  plus  en Île-de-France.  Ils sont sélectionnés parmi les trois grandes catégories socioprofessionnelles suivantes :

  • Des militaires : officiers des trois armées, de la Gendarmerie nationale, de la Délégation générale pour l’armement et des services, du grade minimum de lieutenant-colonel ou équivalent.
  • Des fonctionnaires de catégorie A au minimum, appartenant aux trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) et des cadres dirigeants d'entreprises du secteur public.
  • Des personnalités civiles exerçant des responsabilités importantes dans les différents secteurs d’activité économique, sociale, scientifique, juridique, culturelle ainsi que dans le domaine des cultes, de la presse écrite et audiovisuelle.

 

Agés de 30 ans et plus, un certain nombre peut être issu de pays étrangers.

Le processus de recrutement s'effectue entre les 6e et 4e mois avant le début de chaque session.

Attention, la date limite tient compte du dépôt préalable du dossier à la préfecture du lieu de résidence du candidat ou auprès de la hiérarchie chargée de retourner le dossier avant ce délai de rigueur.

Dans tous les cas, prévoir 7 semaines entre le dépôt du dossier et sa réception par l'Institut.

Les candidats admis à suivre les sessions régionales sont désignés par arrêté du Premier ministre sur proposition du directeur de l'Institut. De même, le titre d’auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale est attribué par arrêté du Premier ministre et publié au Journal Officiel. 

 

Pré-inscription

Télécharger la fiche de pré-inscription ci-dessous puis la renvoyer par courriel dûment complétée à l'adresse : session.en.region@ihedn.fr

 

Composition du dossier de candidature

  • fiche de candidature,
  • lettre de motivation manuscrite (deux à trois pages),
  • curriculum vitae,
  • fiche d’engagement à l’assiduité,
  • photographie d’identité couleur récente.

 

200e session (Bordeaux- Pau) : Télécharger le dossier

201e session (Strasbourg- Mulhouse) : Télécharger le dossier

 

ou retirer le dossier de candidature auprès de la Pr éfecture du département de résidence (SIDPC - Service interministériel de défense et de protection civile), département qui doit impérativement être situé dans la zone où se déroulera la session.

 

Envoi du dossier

Par le biais des préfectures du département de résidence de SIDPC (Service interministériel de défense et de protection civile) pour les candidats appartenant au secteur privé et public (sauf secteurs publics cités ci-dessous).

Auprès de leur hiérarchie pour les militaires et les fonctionnaires relevant des ministères de la Défense, de la Justice, de l'Éducation nationale (via le rectorat) et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

 

Dates

 

Lieu

Sur proposition des différentes Associations Régionales, les sessions ont lieu sur certains sites régionaux en privilégiant les ensembles constitués par les zones de défense et de sécurité.

 

La vie d’une session régionale

La vie de la 180ème session régionale Paris / Île-de-France en vidéo

TV8 Mont-Blanc : interview du Général (2s) Alexandre Lalanne-Berdouticq, chef du bureau des sessions régionales, et d’une auditrice de la 181e session régionale

 

Contacts

Département des sessions nationales et régionales - bureau des sessions régionales.

Tél. : 01.44.42.47.20  - ADC Caroline CHASBOEUF
Tél. : 01.44.42.47.21 - Mme Malika MECHOUK
Fax : 01.44.42.40.06  

Courriel : session.en.region@ihedn.fr