Vidéos des lundis de l'IHedn

Les « Lundis de l'IHedn » sont des conférences mensuelles ouvertes à tous, consacrées à de grandes questions d'actualité, touchant aussi bien aux questions de défense qu’aux relations internationales en général. Ces conférences sont assurées par les meilleurs experts de la politique internationale.

L'IHEDN n'entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans le cadre des conférences des lundis de l'Ihedn.

Vous souhaitez participer à la prochaine conférence, cliquer ici




Conférence des Lundis de l'Ihedn du 12 décembre 2016

Conférence du 12 décembre 2016
Pierre NORA

Historien
Membre de l'Académie Française

La notion d'identité nationale si incertaine qu'elle soit, si imprécise, est aujourd'hui centrale dans l'actualité politique. Si l'on cherche cependant à définir historiquement son rôle dans le moment français, on pourrait dire que cette notion est au confluent de deux phénomènes majeurs: l'affaiblissement du régime classique de l'identité nationale républicaine et l'avènement de ce que l'on peut appeler le régime "démocratique" des identités de groupes. Des identités dans leur principe difficilement compatibles avec une identité nationale dominante. Il s'agit donc après avoir rappelé les éléments clés du modèle républicain- une synthèse des identités nationales précédentes, la séparation des églises et de l'État, l'universalisme à la française - de montrer comment les 30 ou 40 dernières années ont atteint tous les paramètres du modèle. De montrer ensuite comment l'affranchissement général de toutes les minorités - sociales, sexuelles, religieuses, provinciales, etc. - dont l'histoire propre avait été réduite à la vie familiale ou privée -, amène l'affirmation d'identités particulières difficilement compatibles avec une idée nationale dominante.

"L'identité démocratique" de la France consiste dans ce passage à une conscience de soi plus sociale que politique, plus mémorielle qu'historique, plus patrimoniale que nationale.

Comment s'opère l'articulation entre ces deux modèles, surtout dans un moment surdéterminé par trois phénomènes pressants: la présence d'une population musulmane pour partie rétive aux normes de la francité coutumière, les avatars de l'Union européenne sur fond de déclin de l'Occident, les contraintes de la mondialisation qui représentent un défi spécial pour le plus vieux des États-nation.

Conférence des Lundis de l'IH du 21 novembre 2016

2017 : Les Etats-Unis, nation toujours indispensables ?
Conférence de Nicole Bacharan,
Politologue, spécialiste des Etats-Unis

 

Conférence des Lundis de l'IHEDN du 24 mai 2016

"Les mutations du terrorisme".
Avec M. Alain Bauer,
professeur de criminologie appliquée au Conservatoire national des arts et métiers.

Le Terrorisme est violence, mais surtout communication. La mutation d'un terrorisme singulier vers des terrorismes multiples s'accompagne d'évolutions majeures qui touchent à la fois les opérateurs et les revendications. Les formes du discours semodernisent au moment où les modes opératoires se barbarisent.

Cette révolution dans les affaires du terrorisme a une histoire et ne doit pas grand-chose au hasard.

Alain BAUER