Mission "Monde" pour la 55e Session nationale "Armement et économie de défense"

Lundi 8 avril 2019
Les auditeurs de la 55e Session nationale "Armement et économie de défense"  viennent d’achever leur séjour dans la province du Gauteng, dont les deux principales villes, Pretoria et Johannesburg, concentrent à elles seules 40% du PIB de l’Afrique du Sud.

Pour compléter leur aperçu des industriels de défense installés dans ce pays, les auditeurs se sont d’abord rendu au siège d’OTT Technologies (entreprise familiale privée qui emploie 200 personnes) où depuis 1980 sont conçus et construits des véhicules blindés, vendus et utilisés sur tout le continent africain, aussi bien pour des missions de maintien de la paix que de sécurité civile (transports de fonds, transports de personnels vers et depuis les mines, opérations de maintien de l’ordre).

Ils ont ensuite rallié Thales South Africa où les enjeux auxquels sont confrontés une filiale d’un grand groupe industriel européen dans un pays et un continent différents de la maison-mère leur ont été exposés. Les règles de compliance aussi bien que les besoins complexes des clients ont en particulier été évoqués.
 

IHEDN | 55e SN-AED en Afrique du Sud
IHEDN | 55e SN-AED en Afrique du Sud
 

Cette ultime journée au Nord de l’Afrique du Sud, s'est conclue chez Paramount, groupe Sud-africain de défense et sécurité présent dans 28 pays, qui a développé des activités sur un spectre large couvrant le secteur maritime, les systèmes de combats, l'aérospatial, et les technologies de communication.

20190408-ihedn-aed-afrique_du_sud-3.jpg
20190408-ihedn-aed-afrique_du_sud-3.jpg
 

Demain, après une matinée chez DCD Protected Mobility, notamment réputée pour son véhicule blindé détecteur de mines, les auditeurs décolleront vers la ville côtière du Cap où s’achèvera la mission d'étude.
 


lundi 8 avril 2019
IHEDN | Mission "Monde" pour la 55e Session nationale "Armement et économie de défense"
IHEDN | Mission "Monde" pour la 55e Session nationale "Armement et économie de défense"
 

La 55e session nationale "Armement et économie de défense" est sous la pluie... ce qui ne l'empêche pas d'entendre aujourd'hui, M. William Ross, conseiller économique de l’ambassade de France en Afrique du Sud, dresser, à l'attention de ses auditeurs, un portrait économique et social de l’Afrique du Sud, deuxième PIB d’Afrique.

Dans le contexte des élections de mai 2019,  un renouveau politique plus favorable aux investissements étrangers et à l’économie de marché est constaté, à quoi s'ajoutent des réformes pour accélérer la transformation économique.

Après des échanges avec le Think Tank ISS, spécialisé dans les questions de défense et de sécurité, la suite de l’après-midi sera consacrée aux visites des entreprises de défense Airbus et Safran.

 


jeudi 4 avril 2019
La 55e Session nationale "Armement et économie de défense" est arrivée ce matin en Afrique du Sud, où se déroule sa mission "Monde", jusqu'au 12 avril 2019. 
 
Mission "Monde" pour la 55ème Session nationale "Armement et économie de défense"
Mission "Monde" pour la 55ème Session nationale "Armement et économie de défense"
 

Après une courte nuit dans l'avion qui les a menés à Johannesburg, les auditeurs se sont rendus à une heure de route au Nord, à Pretoria, où ils ont été reçus par S.E. Christophe Farnaud, ambassadeur de France. 
Celui-ci leur a présenté les grands enjeux de l’Afrique du Sud, grande puissance régionale, multiculturelle, première puissance industrielle du continent africain et moteur économique - l'Afrique du Sud est d'ailleurs membre du G20 - qui connaît cependant de fortes périodes d'instabilité marquées par des problématiques de sécurité intérieure. En effet, les inégalités culturelles, économiques et politiques n’ont pas cessé de s’aggraver depuis la fin de l’Apartheid. 
 
Les grands conseillers de l’ambassade de France se sont ensuite succédé devant les auditeurs, partageant avec eux leur expertise sur la politique intérieure et extérieure du pays, la sécurité intérieure ainsi que sur les enjeux de défense et de coopération militaire. 
 
Dans les jours qui viennent, les auditeurs de la 55e Session nationale "Armement et économie de défense" rencontreront des industriels sud-africains de première importance, ainsi que des Français implantés dans le pays. Une manière de prendre la mesure des relations bilatérales fortes qu'entretiennent les deux pays, notamment en matière de coopération industrielle et de défense.