Séminaire commun de l'IHEDN et de la National Defense University

Jeudi 21 février 2019
Le deuxième jour, mercredi, a été marqué par d'importantes chutes de neiges qui ont conduit le Gouvernement fédéral et la plupart des institutions à cesser leurs activités. Les auditeurs des deux instituts partenaires n'ont cependant pas hésité une minute à braver ces difficiles conditions météorologiques pour échanger leurs idées et continuer de travailler au rapport de recommandations qu'ils remettront en fin de semaine.

Aujourd'hui, alors que les températures remontent à vive allure, c'est sur le terrain que s'est déroulé le séminaire commun NDU-IHEDN. La capitale fédérale des États-Unis, Washington, ainsi que ses proches environs sont en effet, comme chacun sait, un haut lieu de la défense du pays de l'oncle Sam, qui accueille notamment le Pentagone et le Department of Defense (DoD). L'industrie de défense n'est bien entendu pas en reste, et la délégation franco-américaine a eu l'opportunité d'en visiter deux des fleurons.
 

IHEDN | Des auditeurs au siège de Google à Washington
IHEDN | Des auditeurs au siège de Google à Washington
 

Les auditeurs ont ainsi été accueillis chez U.Group, accélérateur de start-up qui contribue, en partenariat avec le DoD, à faire connaître et développer les PME de l'industrie de défense, ainsi qu'au siège de Google à Washington. Une manière de toucher du doigt l'implication d'un des principaux Gafam (autrement dit ces fameux géants du Web que sont Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) dans le domaine de la défense, et la manière de collaborer, innovante et complexe, mise en  place de concert avec le DoD.
 
Ces deux visites, par leur dimension concrète, ont complété à point nommé les conférences et travaux communs de la semaine, tout en permettant aux auditeurs d'échanger avec leurs homologues américains sur leurs compétences respectives.
 

Les auditeurs de la 55e SN AED de l'IHEDN et la National Defense University
Les auditeurs de la 55e SN AED de l'IHEDN et la National Defense University
 

Cette journée fut aussi l'occasion pour le commandant de la Dwight D. Eisenhower School, le brigadier-général Kyle W. Robinson, et l'ingénieur général Jean-Christophe Cardamone, directeur adjoint de l'IHEDN, de renouveler le partenariat au long cours qui unit depuis 1994 les deux instituts dont ils sont les représentants, tout en rappelant l'importance qu'il y a de maintenir des rapports amicaux entre les Nations alliées. Des Nations qui partagent par bien des traits, une histoire et une vision du monde en commun.
 

L'IGETA Jean-Christophe Cardamone avec le directeur de la National Defense University
L'IGETA Jean-Christophe Cardamone avec le directeur de la National Defense University
 

Les entretiens qui se sont déroulés ont aussi permis d'évoquer les échanges des prochaines promotions d'auditeurs, prévus dès novembre prochain entre l'IHEDN et la NDU.
 
Pour conclure cette semaine trépidante, les auditeurs français effectueront une dernière visite d'établissement ce vendredi, chez Safran.

 

Peter Lengyel, PDG de Safran USA, ancien auditeur de la 43e SN AED avec Didier Robert, auditeur de la 55e SN AED
Peter Lengyel, PDG de Safran USA, ancien auditeur de la 43e SN AED avec Didier Robert, auditeur de la 55e SN AED
 

Une occasion de s'intéresser à la présence active d'industriels français sur le territoire américain, et d'apprécier comment les méthodes de travail adaptées à ce pays par la filiale Safran des États-Unis n'affectent en rien la qualité des relations avec la maison mère.
 
Enfin, au terme d'une ultime visite au Musée national de l'air et de l'espace, haut lieu de l'histoire de l'aéronautique des États-Unis, il y a fort à parier que les auditeurs rentreront à Paris, animés d'un autre regard sur le monde de l'armement.

 


Séminaire commun de l'IHEDN et de la National Defense University
Séminaire commun de l'IHEDN et de la National Defense University

Mardi 19 février 2019
Après avoir reçu leurs homologues outre-Atlantique de l’Eisenhower School, National Defense University (NDU), en novembre à Paris, c'est au tour des 8 auditeurs du comité 1 de la 55e session nationale "Armement et économie de défense" de se rendre à Washington D.C. pour une semaine de séminaire en commun, dans le cadre d'un accord bilatéral d'échange qui fête en 2019 sa 25e année.
 
Accueillis pour leur premier jour à l'ambassade de France, les auditeurs ont rencontré l'attaché de défense adjoint en charge des questions d’armement.
Ils ont ensuite retrouvé les auditeurs de la NDU dans leurs locaux, où ils ont pu reprendre en commun les travaux initiés en novembre qui portent, pour cette promotion, sur l'intégration des outils utilisés par les États-Unis dans les domaines de la défense et de la sécurité au modèle français.
 
Ce premier après-midi a aussi été l'occasion d'évoquer lors d'une conférence-débat les méthodes d'acquisition des États-Unis en matière de défense, puis de présenter l'Agence du département de la défense (Department of Defense - DoD) chargée de la recherche et du développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire (Defense Advanced Research Projects Agency - DARPA).