Union-IHEDN

L'Union des associations des auditeurs de l’IHEDN

Organisation

L’Union-IHEDN, ce sont d’abord les auditeurs, des décideurs. Ils sont des hauts responsables des armées, de la fonction publique et du secteur privé. Ils ont un idéal et un objectif : promouvoir et développer l’esprit de défense et de sécurité. C’est pour accomplir cette mission que l’État a mandaté l’IHEDN pour les former.

En chiffres L’UNION-IHEDN a plus de 6000 auditeurs et près de 10 000 adhérents, regroupés en :

  • 2 associations nationales : l’AA-IHEDN et l’AA-CHEAr
  • 32 associations régionales (métropole et outre-mer)
  • 5 associations internationales, européenne, euroméditerranée, Afrique, Amérique latine et Asie / Moyen Orient
  • 3 associations thématiques, jeunes, intelligence économique, formation.

 

C’est également l’ouverture sur un partenariat avec plusieurs associations extérieures qui partagent nos idéaux et nos valeurs : la liberté d’opinion, la démocratie, la laïcité, la défense et la sécurité de l’Europe, la paix.

L’UNION-IHEDN, ce sont de nouveaux statuts modernisés adoptés le 7 mars 2006 qui renforcent son réseau de compétences.

Missions

Les missions des associations de l’IHEDN sont en constant développement.

  • Depuis la suspension du service national, les associations se sont fixées pour objectif de participer au renforcement du lien « Défense-Nation ». Dans ce but elles avaient créé en 1982 les « Trinômes académiques » pour les enseignants, en 1988 les « Conseillers de défense » auprès des ministères ou des préfets. Elles soutiennent désormais le développement des « Correspondants défense » dans les communes et participent aux réserves opérationnelles et citoyennes,
  • En raison de la mondialisation des économies et de l'accroissement de la concurrence entre entreprises, les associations, en accompagnant les travaux de l’IHEDN, créent en 2004 les « Relais intelligence économique-IHEDN »,
  • De plus, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international ayant sollicité et soutenu une plus large ouverture de l’IHEDN aux dirigeants civils et militaires des pays amis ou alliés, nos associations accueillent désormais des auditeurs venant de ces pays.