1918 : pourquoi la victoire ?

Partenaires IHEDN
1918 : pourquoi la victoire ?
Ce colloque, clôture d’une longue et riche période de commémoration du Centenaire de la Grande Guerre, est organisé sous la haute autorité de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Madame Geneviève Darrieussecq.

Le conflit de 1914-1918 a été une douloureuse épreuve pour la Nation. Mais la France, avec ses alliés, a su faire face et reprendre l’initiative :
La Nation a pu compter non seulement sur l’héroïsme de ses soldats, mais aussi sur la capacité d’innovation, d’agilité et de réactivité de toutes les composantes du pays : politiques, civiles, militaires, industrielles…
La France de 1918 n’est plus celle de 1914 !
Que s’est-il passé tant au front qu’à l’arrière ?
Comment la Nation est-elle restée soudée face à la menace et aux campagnes de désinformation ?
Comment a-t-elle pu garder un moral d’acier et la rage de vaincre malgré les pertes humaines qui furent les plus importantes des belligérants ?
Comment a-t-elle pu imaginer des techniques et des armes nouvelles, inventer des stratégies qui furent de véritables ruptures dans la manière de conduire et de soutenir un conflit ?

Comment la France s’est-elle entièrement mobilisée pour gagner en 1918 ?
Autant de questions que le colloque "1918 : Pourquoi la Victoire ?" abordera, et dont les réponses sont incontestablement des exemples et des leçons pour le temps présent, pour notre pays et pour l’éducation de sa jeunesse.

Cet événement est une invitation à mieux connaître les hauts faits de nos anciens et à s’inspirer de leur dynamisme imaginatif qui a su se concrétiser, sans attendre, dans tous les besoins que le conflit engendrait.
Souhaitons qu’un tel "geste historique" soit utile à notre pays pour aborder les difficultés du temps présent !

Nous pouvons légitimement formuler le souhait que ce "geste historique" aide notre pays à aborder les difficultés d’aujourd’hui !

Télécharger
le programme

8h30-9h10 Accueil café
9h20-9h30 Mot d’accueil par le directeur de l’IHEDN
9h30-10h Les grandes phases de la guerre et la préparation de la victoire
Georges-Henri Soutou, membre de l’Institut de France, professeur émérite (Sorbonne Université)

LES RUPTURES
10h-11h15 MODÉRATEUR : LIEUTENANT-COLONEL CHRISTOPHE GUÉ
Les ruptures ou innovations sur le champ de bataille qui ont permis la victoire
Révolution dans les transmissions et moyens de communication

Général (2S) Jean-Marc Degoulange

Mise en place de techniques nouvelles permettant d’innover dans le renseignement : écoutes, cartographie
Général (2S) Jean-Marc Degoulange

Arrivée d’armes nouvelles : l’aviation militaire
Colonel Thierry Noulens, docteur en histoire

Arrivée d’armes nouvelles, les chars de combat, l’aviation militaire
Gilles Aubagnac, conservateur au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget
Lieutenant-colonel Antoine Champeaux, délégation du patrimoine de l'armée de Terre

11h30-12h30 MODÉRATEUR : IGETA (2S) LOUIS MARCHIS
Rupture et innovations de l'artillerie
Monsieur Christophe Pommier, conservateur adjoint au musée de l’Armée

Révolutions dans le soutien opérationnel : mouvements, transports, ravitaillement…
Lieutenant-colonel Jean-Pierre Giraud, École du train et de la logistique opérationnelle

Les innovations du service de santé : du champ de bataille à l’hôpital
Médecin général inspecteur (2S) Olivier Farret

12h30-14h15 Déjeuner

LA MOBILISATION
14h15-14h35 Mobilisation globale des forces vives de la Nation : mobilisation politique et économique de l’État en guerre
Monsieur Mario Faure, président de l’Union-IHEDN

14h35-15h15 MODÉRATEUR : IGAHC (2S) JEAN HAMIOT
Mobilisation du ministère de l’Armement, industrie de guerre et relations avec le haut commandement, apports de l’industrie privée, renforts en personnels coloniaux et étrangers
Monsieur Farid Aractingi, Renault

Politique commerciale terrestre et navale des ravitaillements, blocus de l’ennemi
Commandant (R) Christophe Robinne

15h30-16h30 MODÉRATEUR : PATRICK MICHON

Mobilisation de la population : l’oeuvre admirable des femmes de France pendant la Grande Guerre
Capitaine de corvette (R) Jean-Louis Coville, auditeur de l’IHEDN

Politique de communication, opérations militaires, propagande et orientation de la presse
Cohésion nationale dans les domaines politique, social et religieux

Lieutenant-colonel Christophe Gué, docteur en histoire

Maintien de l’ordre dans le pays, rôle de la Gendarmerie et de la Prévôté
Monsieur Mario Faure, président de l’Union-IHEDN

16h30-17h Questions-Réponses

17h00-17h30 Clôture de la journée par la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées (à confirmer)
 


© Signature de l’Armistice de 1918 dans le wagon-salon du maréchal Foch. Derrière la table, de droite à gauche, le général Weygand, le maréchal Foch (debout) et les amiraux britanniques Rosslyn Wemyss et G. Hope (en). Devant, le ministre d’État allemand Matthias Erzberger, le général major Detlof von Winterfeldt (avec le casque) de l’Armée impériale, le comte Alfred von Oberndorff des Affaires étrangères et le capitaine de vaisseau Ernst Vanselow de la Marine impériale. ©