Quels enjeux au Sahel ?

Communauté IHEDN
IHEDN | ANAJ : Quels enjeux au Sahel ?

De la Mauritanie au Tchad, le Sahel, région aussi grande que l’Europe, fait face à de nombreux défis. La fragilité des États qui composent cette région isole une grande partie des populations qui se retrouvent, dès lors, exposées à la pauvreté, à des épisodes de sécheresse de plus en plus longs et réguliers, à différents types de trafics et à l’action des groupes insurrectionnels armés qui tentent d’étendre leur influence

La crise en Libye puis la chute de M. Kadhafi ont eu des conséquences désastreuses sur le Sahel, entrainant notamment une circulation d’armes dans la région et accompagnant le retour des Touaregs au Mali et au Niger, jusqu’alors au service du défunt dictateur. Depuis, plusieurs initiatives sont nées, de Barkhane à la force conjointe du G5 Sahel, nombre de mesures, de pays et d’actions sont consacrés à la lutte contre le terrorisme.

Si la sécurité est l’un des piliers pour combattre ce fléau, elle ne doit pas constituer l’unique solution. L’aide à l’installation d’un développement durable constitue en effet un autre ancrage sur lequel doit s’appuyer la communauté internationale pour rétablir la stabilité de cette zone stratégique et contenir l’émergence d’un « Sahelistan ».

Afin de mieux identifier quelles peuvent être les nouvelles dynamiques positives œuvrant pour une stabilisation de la région sahélienne, nous avons l’honneur de recevoir Jean-Marc Châtaigner, actuellement Ambassadeur, envoyé spécial pour le Sahel. Nommé pour déployer l’approche des « 4D » : diplomatie, défense, développement et droit, il nous partagera l’ensemble des enjeux découlant de sa mise en place en incluant désormais les « 3I », innovation, inclusion et intégration.

Date limite d’inscription le dimanche 17 mars 2019.


A propos de l’intervenant :

Depuis le 1er octobre 2017, Jean-Marc Châtaigner est Ambassadeur, envoyé spécial pour le Sahel.

Il était depuis mars 2015, directeur général délégué de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Avant ce poste, M. Châtaigner a été directeur général adjoint de la mondialisation, du développement et des partenariats au ministère français des Affaires étrangères et du développement international. Auparavant, il a été Ambassadeur de France à Madagascar (2009/2012), directeur de cabinet du Secrétaire d’État pour la Coopération et de la Francophonie (2007/2009), directeur du département du pilotage stratégique et des partenariats (2004/2007) à l’AFD (Agence Française de Développement) et a occupé différents postes en Afrique (Côte d’Ivoire) et à la Représentation Permanente de la France auprès des Nations Unies à New York.

Il a notamment coprésidé le Groupe États fragiles du Comité d’Aide au Développement (CAD) (2005-2007) et a été président en 2015 du MOPAN (Réseau multilatéral d’évaluation de la performance des organisations multilatérales) au sein de l’OCDE.

Il a écrit divers ouvrages et articles sur des questions de développement et de sécurité. Il a dirigé la publication du premier ouvrage français sur la résilience (« Fragilités et résilience : les nouvelles frontières de la mondialisation ») et vient de codiriger avec Patrick Caron un livre de questionnement sur les Objectifs du développement durable (« Un défi pour la planète- Les Objectifs de développement durable en débat »).