Session internationale Euro-Méditerranée (SIEM) - POLDEF

Thématique - Politique de défense
Créée en 2003, la session internationale Euro-Méditerranée (SIEM) réunit chaque année une trentaine d’auditeurs de haut niveau, ressortissants du pourtour méditerranéen et représentants des organisations régionales concernées. Ce forum a pour ambition de contribuer à maintenir les liens avec les pays de la zone euro-méditerranéenne, de faire connaître la politique française vis-à-vis de cette zone et d’amener les auditeurs à réfléchir sur les données à prendre en compte pour l’élaboration d’une politique de sécurité collective.
Objectifs
  • Découvrir l’approche française en matière de défense, de sécurité et de relations internationales sur le continent
  • Permettre des échanges sur les perspectives d'avenir liées à la problématique de l’année
  • Partager le savoir-faire français opérationnel en vue de développer de futurs accords de coopération de défense et de sécurité
  • Favoriser l’émergence et la consolidation d’un réseau de coopération privilégié dans le cadre d’une diplomatie active sur le continent
Publics concernés
Hauts responsables civils et militaires, représentants de la société civile et d’organisations locales : politiques, diplomates, militaires, entrepreneurs, directeurs d'instituts de recherche...
Principaux thèmes
  • SIEM 12 - 2018 - La Méditerranée de demain : conditions d'un nouvel équilibre
  • SIEM 11 - 2017 - Enjeux de puissance en Méditerranée et stabilité régionale
  • SIEM 10 - 2016 - Comment redynamiser le partenariat euro-méditerranéen face aux défis sécuritaire et migratoire ?
  • Conférences-débats, tables rondes
  • Visites de sites militaires ou civilo-militaires (sécurité civile...)
  • Travaux en comités restreints (rédaction d’un rapport et d’une note de position), après déclinaison du thème principal de l’année (défense, diplomatie, économie, société...)

sur dossier

  • Niveau de responsabilité
  • Expérience professionnelle en lien avec les problématiques traitées

Certificat

Les travaux en comité visent la réflexion et la rédaction d'un rapport et d'une note de position destinés à des décideurs étatiques de haut niveau.
À l’issue de leur formation, les auditeurs sont admis à l’Association des auditeurs et disposent de droits d’accès à une plateforme de partage (rapports...)