Comment passer de 2010 à 2050 : un développement durable ou un monde viable?

Intervenant : M. GRIFFON Michel - 8 novembre 2010

Conférence des lundis de l'Ihedn du 8 novembre 2010. Monsieur GRIFFON Michel, ingénieur agronome et économiste, directeur général adjoint de l'Agence nationale de la recherche.

Pour ce deuxième Lundi de l’IHedn, du cycle 2010-2011, consacré à la problématique des « Grandes ruptures stratégiques », Michel Griffon nous permet de nous interroger sur un sujet aussi essentiel que simple à énoncer : comment nourrir non plus six, mais neuf milliards d’hommes et de femmes à horizon de 2050 ?

Nous entrons dans la prospective de longue durée, sans catastrophisme, mais avec lucidité.

L’on compte, selon les années, au moins 800 millions de sous-alimentés qui vivent, pour la plupart, dans les pays en développement. La planète comptera trois milliards d’habitants en plus. Comment les nourrir ?

Cette question n’est pas nouvelle. Elle s’était posée, nous rappelle Michel Griffon, dans son ouvrage au titre limpide « Nourrir la planète », dans les années 1960. La Révolution verte en avait été la réponse technique et politique et les grandes famines ont disparu en Inde et en Chine.

Cette stratégie suffit-elle aujourd’hui ? Comment concilier productivité accrue, respect de l’environnement et souci de l’équité entre les hommes ?