La globalisation humaine : migrations ou mobilités ?

Lundis de l'IHedn
Intervenant : Mme Catherine WIHTOL DE WENDEN - 23 novembre 2009

Conférence du 23 novembre 2009 . Madame Catherine WIHTOL DE WENDEN, Directrice de recherche au CNRS (CERI, FSNP, Paris)

 En ce début du XXIe siècle, la mondialisation affecte également les migrations internationales dans une période caractérisée par une intense mobilité. Ce phénomène touche tous les continents. Ainsi, l’Europe est devenue une terre d’accueil, l’Asie s’étend sur l’ensemble de la planète par ses diasporas, l’Afrique a entamé une ère de mobilité interne et externe, le continent américain est traversé par une intense migration sud-nord, tandis que la Méditerranée et le Moyen-Orient connaissent des migrations sud-sud et que les migrations est-ouest, conséquence de l’ouverture des frontières du monde russe et chinois, s’étendent de l’Extrême-Orient à l’Europe centrale et orientale...

Ce phénomène, qui a triplé d’importance en quarante ans, constitue la seconde épopée migratoire de l’âge moderne, succédant à la première qui a eu lieu dans les années 1880-1930. Il suscite de multiples interrogations. Quelle est la capacité de l’Etat-nation à contrôler ses frontières ? Comment définit-il son identité ? Les migrations ont-elles favorisé l’émergence de nouveaux acteurs sur la scène internationale ? Quelle gouvernance mondiale permettrait de réguler ces flux?