Méditerranée des états, méditerranée des peuples

Lundis de l'IHedn
Intervenant : M. Jacques Huntzinger - 9 mai 2011

Conférence des lundis de l'Ihedn du 9 mai 2011. Monsieur Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France, secrétaire général des Ateliers culturels méditerranéens.

S’il est une région qui au cours des derniers temps a été l’acteur de grandes ruptures stratégiques, c’est bien la Méditerranée. Au carrefour des continents et des grandes aires culturelles, la Méditerranée semble accumuler les bouleversements. Au lendemain des attentats du 11 septembre, elle semblait le théâtre par excellence du « choc des civilisations ». En ce commencement des années 2010, elle paraît à un nouveau tournant de son histoire qui a vu se succéder le « discours du Caire » du président Obama, la révolte de la jeunesse iranienne puis le séisme qui continue de secouer le monde arabe et qui a déjà eu raison des régimes (réputés « indéboulonnables ») de Tunisie et d’Égypte. Ce sont là autant de ruptures capables de changer de fond en comble notre vision de la Méditerranée.

Dans un monde aussi fluctuant que le nôtre, ces changements sont naturellement teintés d’incertitude. Président des « ateliers culturels méditerranéens » initiés par la France en réponse aux attentats du 11 septembre, Jacques Huntzinger s’est attaché à déceler, dans le temps court comme dans le temps long, les dynamiques à la fois politiques, économiques et culturelles des peuples, des civilisations et des États de la Méditerranée afin de mieux comprendre les choix qui s’offrent à nous aujourd’hui. Les événements en cours dans le monde arabe annoncent-ils la naissance d’un nouveau modèle politique et social au sud de la Méditerranée ? L’Europe est-elle prête à répondre à cette nouvelle réalité ? Ne sommes-nous pas face à une occasion historique de faire de la Méditerranée un pont et non un fossé entre ses rives ?