Nanotechnologies, rêves et promesses

Lundis de l'IHedn
Intervenant : M. Louis LAURENT - 24 janvier 2011

Conférence des lundis de l'Ihedn du 24 janvier 2011. Monsieur Louis LAURENT, responsable scientifique du projet de campus Paris-Saclay  et monsieur Jacques ARNOULD, chargé de mission pour les questions éthiques au CNES.

Il est établi que bien des ruptures majeures ne sont pas seulement géopolitiques ou géostratégiques. Certaines se sont réalisées dans le domaine des sciences et des techniques. Dans le passé, des inventions comme le téléphone, le transistor ou la fission de l’uranium furent des ruptures importantes. Tout comme les découvertes de la biologie moléculaire et les constructions de la cybernétique.

Pour ce quatrième Lundi de l’IHedn,  nous entrons de plein pied dans le domaine scientifique car il est raisonnable de penser que des avancées considérables sont envisageables dans des domaines comme les nanotechnologies et les neurosciences. Mais au-delà des progrès et des découvertes à attendre dans des champs particuliers, un deuxième facteur d’avancée et de rupture pourrait résulter de la convergence possible entre les biotechnologies, les sciences cognitives et l’informatique.

Bien des espoirs sont placés dans une meilleure connaissance des nanotechnologies. Mais derrière cette référence à l’infiniment petit, de quoi s’agit-il exactement ? Quels débats suscitent ces découvertes et leurs utilisations ?